Aurélie Ramel


…il parait que déjà à deux ans elle passait sa vie sur le piano de sa grand-mère ; il parait que ses parents se sont saignés à blanc pour la location d'un tout petit piano marron pour sa rentrée au conservatoire.

A dix ans, ça elle s'en souvient bien, son père et elle sont allés acheter un vrai piano, rien qu'à elle, et elle était la plus heureuse du monde ; à onze ans, elle a appris que les chansons avaient aussi leur partition et elle chantait en cachette de Bach et de Debussy, en étant sûre qu’elle en écrirait elle aussi quand elle serait un peu plus grande ; ce qui fut fait, puisqu'à quinze ans sa première chanson est née.

La route a été longue, un album, le premier, à vingt ans "poser ma tête" , le second, à trente « Passeurs » et depuis plus d'une centaine d'autres chansons ont vu le jour ; et sa route est belle, il faut dire, surtout pleine de vos sourires…