Marc Bienne


L’histoire débute de façon on ne peut plus classique…

La musique, cet auteur, compositeur, interprète est tombé dedans étant petit, bla bla bla…, tout comme Obélix dans la potion magique, sauf que, très vite, grâce aux efforts soutenus et conjugués de son professeur de solfège ainsi que ceux de son professeur de musique au collège, arrivé bientôt en renfort, qui tentèrent de la lui inculquer comme on inflige une punition, il décida de clouer là le vilain bec à la flûte du même nom pour partir naviguer sur le vaste Océan, histoire de voir si la terre était bien ronde… (Ronde qui, paraît –il, vaudrait deux blanches, quatre noires, huit croches, etc… et inversément…à voir)

Une guitare toujours à portée de main il parcourt le monde à la voile de l’Océan Indien aux Antilles, de l’Amérique du Nord aux Atolls du Pacifique en passant par Panama, les Galapagos, l’Australie et l’Asie…

Un tour du monde et vingt ans plus tard, constat sans appel, la terre est bien ronde… Depuis le marin a finalement jeté l’ancre dans les Corbières au milieu des vignes et des étangs de la Narbonnaise si chère à Charles Trenet, dans ce pays magnifique balayé par la Tramontane parfois aussi violente qu’une tempête au large des Marquises (comme quoi c’est vraiment pas la peine d’aller aussi loin pour se faire brasser…) et tout cela nous donne aujourd’hui plein de jolies histoires à savourer en musique qu'on découvre sur son album "Rien dans les poches"…